La fille de Madame Angot

  • 0
La fille de Madame Angot

La fille de Madame Angot

On connaît la Révolution, on connait l’épopée Napoléonienne, on connait moins l’entre deux, le Directoire et pourtant…

Cette tranche d’histoire de quelques années seulement (1795 à 1799) est intéressante à plus d’un titre.

Après plusieurs années de Terreur et de dictature jacobine, le peuple revit.

Mais c’est la bourgeoisie la grande gagnante et elle écrivit la constitution de l’An III à son avantage.

C’est cette période intermédiaire marquée bien sûr par une certaine exubérance avec les « Incroyables » et les « Merveilleuses » qui sert de cadre à cet opéra-comique.

Clairette, fille de la célèbre Madame Angot doit se marier avec Pomponnet, le perruquier mais elle préfère à ce dernier un chansonnier royaliste, Ange Pitou.

Epousera-t-elle Pomponnet ou Ange Pitou ? Peu importe car c’est elle qui choisira.

Charles Lecocq peut être fier de cette énième représentation de son opéra-comique que nous a proposé avec beaucoup de talent l’association Vocalyr le 29 novembre à Gallardon.


  • 0
Concert lyrique Gallardon Manoirdupont

Grand concert lyrique à l’église de Gallardon

Tags :

Category : Culture , Evénement , Musique

Alessandra Giannuzzi - Gallardon ManoirdupontUne voix de soprano magique, un organiste de talent au piano, un lieu millénaire, tout était réuni pour un concert lyrique de grande qualité.
Que d’émotions pour cette invitation au voyage des steppes russes de « Kalinka » au « Magicien d’Oz » américain, non sans oublier un « je t’aime » pathétique d’Aboulker ou encore une très dépaysante « Noche Hermosa » espagnole.
Merci à l’association Vocalyr et bien entendu à Alessandra Giannuzzi (soprano) et à Jean-Charles Gandrille (piano), de grands artistes à écouter sans modération.


  • 0
Foire Saint Mathieu Manoirdupont

Foire de la Saint Mathieu à Gallardon

Foire Saint Mathieu 2015 ManoirdupontCette foire annuelle a proposé pour son édition 2015, les 19 et 20 septembre dernier, une nouvelle formule en oubliant son empreinte médiévale, c’est dommage pour les férus d’histoire dont nous sommes. Mais c’était pour la bonne cause, on peut dire ça comme ça, car il est vrai que la pomme, fil conducteur de ces 2 jours festifs, est plus conviviale que la lance ou l’épée même si, pour l’Histoire (et voici le lien que nous avons trouvé) du moins helvétique, la pomme reste attachée à l’arbalète du Moyen-Age.
Merci Guillaume !